Test du Fujifilm instax square SQ10

Publié le : 29/08/2017 11:09:16
Catégories : Sorties produits, actualité

Test du Fujifilm instax square SQ10

Enfin un appareil photo hybride digne de ce nom

L'appareil photo instantané Fujifilm instax square SQ10 vient de sortir et affiche déjà de nombreuses prouesses technologiques, comme on l'avait déjà vu avec l'imprimante instax share. Là, il s'agit d'un appareil photo résolument numérique, avec un look très soigné et une taille relativement petite qui lui permet d'être facilement transporté. Mais au delà de la technologie numérique, Fujifilm prouve une nouvelle fois qu'il est bel et bien le leader et surtout très novateur, sur le marché de la photo instantanée, avec un appareil photo hybride qui imprime sur du véritable papier photo instantané.

On connaissait les appareils photos hybrides développés par Polaroid, avec le polaroid Z340 puis le polaroid Z2300 qui utilisent la technologie zink sans encre, pour une qualité d'impression moyenne. Le papier est spécifique à chaque appareil photo, et assez peu qualitatif, très fin et la conservation dans le temps n'est pas assurée.

Avec l'appareil photo instax square, on a une véritable qualité photo à l'impression, sur un papier photo de qualité.

Un nouveau format de photo carré

En parallèle du lancement du Fujifilm instax square SQ10, la marque innove également en mettant sur le marché un nouveau format de photo dit "instax square". Il s'agit d'un format entre l'instax mini et le wide. Ceux qui trouvaient l'instax mini trop petit et qui ralaient contre le format wide un peu trop grand, seront ravis par ce format carré, intermédiaire. Pour le format exact, la photo avec marge fait 8,6 x 7,2cm et la photo en elle-même un carré de 6,2 x 6,2cm.

Instax square sq10 photo carrée

Un design sobre et moderne

Fujifilm affiche un design relativement moderne et sérieux pour ce nouvel appareil photo. On est bien loin du design de l'instax mini 8 avec ses couleurs pastels et fun destinées à un public très jeune et girly.

Le design se veut résolumment sobre. La matière plastique ne dépareille pas et offre même un coté technologique qui attire l'oeil. L'appareil est pour le moment proposé exclusivement en colori noir.

Un appareil à la double compétence numérique et instantanée

Est-ce réellement un instantané ? Les puristes crieront au scandale et diront qu'il n'en est rien. Pour les amateurs de photos et simples utilisateurs, il s'agira bien d'un instantané, capable d'imprimer la photo souhaitée. Il est vrai que jusqu'à aujourd'hui, la marque Fujifilm instax ne proposait que des appareils instantanés, avec une technologie 100% argentique. On fait sa prise de vue, la photographie sort immédiatement, et peu importe le résultat. On ne peut pas revenir en arrière. Le charme de l'argentique réside dans le concept de la photo unique. Il y a parfois du gachi avec des photos floues, des photos surexposées... mais c'est le concept de l'argentique qui veut cela. Mieux vaut ne pas rater ses photos pour un budget raisonnable.

Le Fujifilm instax Square SQ10 marque donc un virage dans la stratégie du constructeur. Fini le 100% argentique. C'est maintenant un capteur numérique qui enregistre la photo en version jpeg. L'enregistrement se fait directement dans l'appareil via une petite mémoire interne, ou sur une carte mémoire micro SD. On peut donc stocker ses photos sur ordinateur, les copier, les partager sur les réseaux sociaux. L'appareil permet ensuite de sélectionner les photos à imprimer. C'est là tout l'avantage. On peut choisir. On peut dupliquer. Le charme de l’argentique disparaît donc un peu, mais on ne gaspille plus les photos ratées.

La prise en main est très facile. Il n'y a pas de viseur. La prise de vue se fait par l'écran LCD présent au dos de l'appareil. Une molette de sélection, très intuitive permet de sélectionner les filtres avant impression. En effet vous pouvez appliquer des filtres sur vos clichés. Ils sont au total de 10 et proposent de effets haut de gamme (Cornelius, Monochrome, Lunaire, Immersion, Ambre, Marmalade, Martini, Sépia, Roppongi, Highline).

Un système de vignettage permet également d'imprimer plusieurs mini photos en une.

L'appareil dispose d'un flash automatique, d'un retardateur et peut être mis sur trépied. De quoi faire des séances de photobooth assez sympathiques.

Dommage que le miroir à selfies n'ait pas été repris sur cet appareil. Il est pourtant bien utile sur l'instax mini 9.

Une batterie d'une capacité de 120 photos

Finies les piles dans les appareils. L'instax Square possède une batterie rechargeable via un cordon USB fourni. On estime à environ 120 photos l'autonomie. De quoi pouvoir profiter largement d'une soirée en faisant des photos sympas.

instax square en test

Petit résumé sur le Fujifilm instax square SQ10

Donc pour résumer on peut dire que cet appareil photo est très prometteur.

On a aimé :

  • la double compétence numérique et instantanée qui pemet de dupliquer les photos et de les sélectionner,
  • la qualité des photos autant en numérique qu'à l'impression,
  • le fait de pouvoir modifier la photo avant impression (noir et blanc, sépia et autres filtres de type instagram),
  • le nouveau format carré des photos, intermédiaire entre le mini et le wide,
  • la batterie rechargeable qui évite de stocker des piles,
  • un double déclencheur à droite et à gauche, très pratique à l’utilisation

On a moins aimé :

  • le capteur qui aurait pu avoir une plus grosse définition pour des photos plus lourdes et plus exploitables en HD
  • l'absence de miroir à selfies... sans doute un oubli

Partager ce contenu