Comment reconnaitre un film super 8 d'un 8mm

Publié le : 13/01/2020 11:14:29
Catégories : Sorties produits, actualité

Comment reconnaitre un film super 8 d'un 8mm

Comment reconnaitre un film super 8 et le différencier d'un film 8mm ? Il suffit de quelques astuces et repaires pour répondre à cette question. En effet, que vous ayez du film super 8 ou du film 8mm, il ne faudra pas utiliser le même scanner et la même visionneuse car la technologie est différente et les crantages ne sont pas compatibles.

Nous proposons à la location un scanner super 8, exclusivement dédié à ce type de film. La  numérisation se fait image par image pour une qualité maximale.

Nous avons également un scanner pour le film 8mm. Il peut également numériser du film super 8, mais nous le déconseillons, car la qualité est très dégradée sur le super 8.

Différencier le film 8mm et le film super 8

Comme leur noms l’indiquent tous ces formats font 8mm de large, il est donc très simple de les différencier du 9.5 (9.5mm de large) et du 16mm (16mm de large !).

Pour distinguer le 8mm du super 8, il suffit de regarder les perforations. Sur le super 8 et le single les perforations se trouvent au milieu des images, sur le 8mm les perforations se trouvent entre les images. En outre les perforations du 8mm sont plus grosses, mais si vous n’avez pas de point de comparaison ce n’est pas possible d’effectuer une reconnaissance de cette facon.

Reconnaitre film super 8 et 8mm

La distinction pour les autres formats est plus plus simple puisqu’il suffit de mesurer la largeur. Par ailleurs, le 9.5 présente la particularité d’avoir les perforations au centre du film.

Le film 8mm en bobine

Le Film 8 mm est également appelé film Normal 8. Ce film a été lancé par Kodak en 1932. Ce type de film utilise une pellicule de 8mm de largeur.
La taille d'une image est de 4,9mm × 3,6mm, ce qui lui donne un rapport de 1,36:1
Issu d'un film de 16mm avec deux rangées de perforations, le 8mm n'en possède que d'un côté.
Le 8mm propose de grandes perforations.

Le 8mm se présente sous la forme d’une film de 16mm de 7.5m, pour des raisons d’économie, il est le résultat de la coupe en deux parties égales de la largeur de ce format. Cependant cette coupe n’intervenant qu’au laboratoire après le développement, on utilise à la prise de vue une pellicule de largeur 16 mm dont le nombre de perforations a été doublé par rapport au 16 mm traditionnel.

Sous cette forme il est appelé : double 8. Cette pellicule passe deux fois dans la caméra, une première fois pour impressionner l’un des côtés de la bande sans affecter l’autre, une deuxième fois pour impressionner le deuxième côté sans affecter le premier déjà impressionné. Cette manipulation devait se dérouler à l’abri de la lumière, le début du film étaient voilées, la suite étant protégé par les flanc de la bobine et la couche anti-halo. Il arrivait de retourner une ou deux fois de trop le film et d’exposer deux fois le film.

Le film super 8

Le film Super 8 est une amélioration du film 8mm, et lancé par Kodak en 1965.
Le type de film utilisé est une pellicule de 8mm dotée de perforations plus petites.
La taille d'une image est portée à 5,69mm × 4,22mm, ce qui lui donne un rapport de 1,35:1
Le Single 8 est la version de Fujifilm du Super 8. Il est compatible avec les projecteurs Super 8.

L'adaptation en 1974 d'une piste audio magnétique sur le côté opposé aux perforations, a permi de sonoriser le Super 8 (et le Single 8).
Les caractéristiques de l'image restent elles inchangées.
Pour remédier au déséquilibre provoqué par la surépaisseur, une piste plus petite est ajoutée côté perforations, elle est appelée piste de compensation.

Format idéal pour ceux qui recherchent avant tout la facilité, le Super 8 a permis la réalisation de matériels de prise de vues parfois rudimentaires dont les possibilités proprement cinématographiques sont limitées. La mise sur le marché de pellicule sous la forme de Double Super-8  et de Single-8 répond au souci d’élargir le champ d’action des utilisateurs mais oblige à l’emploi de caméras plus élaborées donc plus couteuses.

Vendu sous forme de chargeur que l’on insère directement dans la caméra sans précaution particulière, les 15 mètres de film durent 2min40 si l’on film à 24 images seconde et 3min20 en filmant à 18 images par seconde. Des chargeurs de 60 mètres durant respectivement 13 min30 et 15 min20 ont autrefois existé. Le système des chargeurs est un grand progrès par rapport au 8mm, le film n’ayant pas besoin d’être retourné en milieux de bobine, ni même d’être chargé ou retiré dans des conditions d’obscurité particulières.

Partager ce contenu